/

10.03.2022

André Gabet, pionnier du tri sélectif en France

Imaginé avec
Citéo
Pour ce second épisode, Emballez-moi va remonter jusqu’à la fin des années 70, une époque où les cols pelle à tarte avaient la cote, une époque où les déchets n’avaient pas le droit qu’à la décharge ou l’incinérateur. Et puis, quelque part en France, un individu a fait pousser des conteneurs pour récolter le verre et le papier de tout à chacun. Une décennie plus tard, il montait la toute première usine de tri sélectif en France.
Éléonore Théry a enfilé ses habits de détective pour retrouver l’artisan de cette révolution. Son enquête l’a menée du bassin d’Arcachon jusque dans le nord de la France, à Dunkerque. C’est là qu’Emballez-moi a trouvé un prénom et un nom : André Gabet. Il a 80 ans et il est au tri sélectif des ordures ménagères ce que Grand Master Flash est au rap ou Loana à la télé-réalité. Un pionnier.
– RDV le mardi 15 mars 2022, à 20 heures, sur So good Radio – 

Écouter les
autres épisodes

Vous pourriez aussi aimer...

#2

Tout bio, tout nouveau, avec Thomas Lemasle

Quel est le lien entre un nichoir à chauve-souris et un cru de vin rouge ? À quoi peut bien servir de planter des radis entre deux pieds de vigne ? N’en fait-on pas déjà assez au niveau du recyclage des bouteilles en verre ? Depuis sa création en 2015, l’entreprise lyonnaise Oé (anciennement connue […]

Découvrir l’épisode
#8

Marc, maître d’hôtel et passeur de savoir-faire

Une cheminée en brique classée en face du stade de France ? Bienvenue à L’Usine Té, une structure du Groupe SOS. Cette ancienne manufacture au style industriel accueille désormais un lieu événementiel exploité par le traiteur Té dont le chef partenaire est Thierry Marx. Chaque année, plusieurs dizaines de personnes éloignées de l’emploi y sont […]

Découvrir l’épisode
#19

"Le trafic aérien et le numérique ont la même empreinte carbone"

Pour ce nouvel épisode de Human After All, enregistré dans l’écrin du Grand Palais Éphémère à Paris, lors de l’événement Change Now, Franck Annese et Loïc Yviquel ont avec eux, autour de la table, deux directeurs généraux délégués ? Pourquoi ? Le simple fruit du hasard. Parce qu’il en faut, parfois. Fabrice Boissier, directeur général […]

Découvrir l’épisode