14.10.21

Les animaux au Parlement Européen

Visuel Les animaux au Parlement Européen

A moins que la crème hydratante que vous avez appliqué sur votre visage ce matin date d’avant 2004 (dans quel cas il faut se poser d’autres questions), il est très peu probable que celle-ci ait été testé sur des animaux. 

Depuis 2004, les essais sur les animaux des produits cosmétiques finis sont interdits dans l’UE, et depuis 2009, les essais des ingrédients cosmétiques sont aussi interdits. Ouf. Et pourtant…

Malgré ces lois, en 2017, 12 millions d’animaux ont été élevés et tués à des fins d’expérimentation animale. Un chiffre alarmant qui a motivé les députés européens à faire passer une résolution appelant l’Union Européenne à accélérer la transition vers un système de recherche qui n’ait plus recours à des animaux.

La résolution portée par le groupe socialiste propose aussi plusieurs politiques « proactives et cohérentes » : notamment un financement préférentiel aux expériences avec des méthodes non animales, la formation des scientifiques aux nouvelles technologies et des changements réglementaires majeurs dans la législation sur les produits chimiques.

Et dans les cas où il serait impossible de se passer d’animaux, les eurodéputés veulent que ces expériences se déroulent dans des conditions optimales qui réduisent la douleur, l’angoisse et la souffrance des animaux concernés, et protègent leur bien-être.

Mais peut-être avez- vous récemment décidé d’accueillir un chien ou un chat chez vous ? Alors pourquoi pas en accueillir un réhabilité ? Depuis 2005, l’association le GRAAL entre en contact avec les laboratoires pour accueillir des chats et des chiens qui ont servi dans des expérimentations pour leur trouver une famille et une deuxième vie. 

Et si jamais vous êtes allergique, vous pouvez juste faire une donation ICI.