09.01.22

Les ambulances polluent-elles trop ?

Visuel Les ambulances polluent-elles trop ?

Chez So good, on s’est interrogé cette semaine sur l’impact carbone des services d’urgences. C’est vrai quoi, pourquoi critique-t-on les personnes qui conduisent des SUV extrêmement polluants en ville alors que les ambulances, pourtant au moins deux fois plus lourdes et qui conduisent deux fois plus vite, on ne leur dit rien ? Pourquoi le vélo-cargo est à la mode et non le vélo-ambulance ? Et puis les brigades fluviales et les garde-côtes, pourquoi n’utilisent-ils pas des pédalos, bien plus écolos que leurs hors-bords anti-banquise ? Et on n’aborde même pas la question de la pollution sonore.

Mais bon, après être atterri sur Terre, on s’est dit que PARFOIS, la combustion interne est utile, surtout quand il s’agit de sauver des vies, (même si des ambulances électriques, pourquoi pas ? @Tesla, on se réveille). En plus les pédalos sont objectivement impossibles à diriger et le vélo-ambulance c’est moyen si on a un souci et qu’on vit en montagne.

Mais tout en restant dans le domaine médical, quand il ne s’agit pas d’urgences absolues, peut-être serait-il possible d’envisager un moyen écologique d’acheminer du matériel médical ? Et surprise : c’est ce qu’il s’est passé cette semaine ! L’entreprise bretonne, Grain de Sail, qui a pour but de relancer le transport de cargo à la voile, a effectué la première livraison de matériel médical totalement décarbonée entre New York et la République Dominicaine. L’entreprise, habituellement spécialisée dans la fabrication de chocolat et de café dont les matières premières ont été acheminées à la voile, a livré 20 palettes de lits médicalisés, de seringues et de mobilier hospitalier. Pour l’instant, l’entreprise assure pouvoir effectuer deux livraisons minimums par an, mais à l’avenir peut-être plus. So Good s’était rendu sur le bateau alors qu’il était ancré à Saint Malo en 2021 pour un article paru dans le numéro 5 du magazine l’été dernier. L’équipe nous avait alors raconté son intention de bâtir une flotte de bateaux cargo à voile à l’avenir. Le chantier d’un deuxième bateau va d’ailleurs commencer cette année.

Des actions humanitaires décarbonées, ce n’est pas magnifique ça ?