14.10.21

Enfin un vac**n !

Visuel Enfin un vac**n !

Il y a des semaines où une nouvelle absolument incroyable arrive et peut passer un peu inaperçue. Alors même qu’elle mérite qu’on organise des feux d’artifices, que les bateaux sonnent les cornes de brumes et que la tour Eiffel soit illuminée d’on ne sait quelles couleurs spéciales. Parce que cette nouvelle fournit une dose d’optimisme et d’espoir bienvenus. Cette semaine, l’OMS a annoncé avoir validé l’utilisation pour la première fois d’un vaccin efficace contre le paludisme : le Mosquirix développé par GlaxoSmithKline.

Le paludisme est une maladie qui tue un enfant toutes les deux minutes dans le monde, 409.000 par an. Il y a 229 millions de cas par an dont 94% se trouvent sur le continent africain et sont majoritairement des enfants de moins de 5 ans. Et ça fait longtemps qu’on essaye de mettre au point un vaccin

Étant un parasite transmis par les moustiques et non un virus comme le Covid-19, le développement d’un vaccin contre le paludisme est beaucoup plus compliqué que pour les coronavirus. Avant le Mosquirix, cela faisait plus d’un siècle que les chercheurs tentaient de fabriquer un vaccin efficace. Plus d’une centaine ont été testés, sans succès suffisant jusqu’au Mosquirix. Les chercheurs ont commencé à travailler sur ce dernier en 1987…

Voilà presque deux ans que l’on ne parle et ne débat que d’une maladie, le Covid-19 et des vaccins pour la contrer. Or le paludisme est une grave maladie qui tue depuis bien plus longtemps, principalement en Afrique subsaharienne. L’annonce de l’OMS constitue une vraie révolution, qui mérite qu’on la célèbre. Une équipe de chercheurs a travaillé sans relâche pendant trente ans pour le mettre au point et, une fois, distribué et administré, d’ici 2022, des centaines de milliers de bébés n’en mourront plus. Et ça, c’est sacrément chouette.

Mais pour que ça marche, il faut encore le distribuer. Vous pouvez aider en faisant un don pour faciliter la distribution du vaccin