14.05.21

Ceux qui recyclent les fruits

Visuel Ceux qui recyclent les fruits

Lorsque David Côté et sa compagne apprennent qu’un grand distributeur canadien gaspille plus de 16 tonnes de fruits et légumes par jour, ils décident de faire quelque chose. Basé au Canada, LOOP est une entreprise qui propose une gamme de jus pressés à base de fruits gaspillés. Un an après notre rencontre dans le So good #1, nous sommes repartis à leur rencontre.

Nous vous avons interrogés il y a un peu plus d’un an. Comment a évolué le projet depuis ? 

LOOP Mission est une compagnie en pleine expansion qui continue de développer ses activités et sauver des fruits et légumes du réseau de distribution alimentaire partout au Canada. Nous continuons de développer notre offre de produits, travaillons avec plusieurs joueurs de l’industrie pour revaloriser encore plus de fruits et légumes rejetés et continuer de mettre en lumière cette importante problématique. Nous sommes à plus de 5 300 tonnes de fruits et légumes sauvés, 4300 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre évitées, 415 M de litres d’eau économisés et 1,4 M de tranches de pain secourues. Nous avons depuis lancé des sodas probiotiques qui revalorisent les fruits rejetés ainsi que l’eau de distillation normalement mise de côté dans la production d’huile essentielle. Nous avons aussi 3 lignes de nouveaux produits qui sortiront bientôt.

Quelles sont les futures étapes du projet ? 

Notre travail ne s’arrête jamais et nous cherchons constamment des moyens de sauver plus de nourriture ! En ce moment, nous travaillons sur des biscuits, des bières radler, une ligne de soin du visage avec du marc de café et de nombreux autres projets qui sont actuellement en phase de recherche et développement.

Comment vivez-vous la situation ces dernières semaines, ces derniers mois ?

Nous avons commencé le commerce en ligne durant la pandémie et cela nous a permis de continuer à vendre nos produits et augmenter l’accessibilité de nos produits à nos consommateurs. Nous avons la chance d’opérer dans le secteur agro-alimentaire qui s’est avéré être un service essentiel pendant la pandémie. Nous avons donc réussi à maintenir nos opérations.

Et au Canada, comment avance le traitement du gaspillage alimentaire ? 

Le gaspillage alimentaire est une problématique qui génère encore très peu d’attention, mais nous remarquons que plusieurs initiatives gouvernementales commencent à se mettre en place et plusieurs compagnies sont intéressées à trouver des solutions pour revaloriser leur propre déchet.

A travers Loop, quel est le message que vous voulez transmettre ? 

Notre mission est de travailler avec les grandes industries alimentaires et d’influencer celles-ci à regarder leurs propres déchets et nous appeler pour les aider à trouver une façon de les revaloriser. En proposant aux compagnies de transformer leurs déchets en produits revalorisés, nous continuerons activement à combattre le gaspillage alimentaire et ce, à l’échelle mondiale.