11.04.22

🗳 L’écologie, grande absente des urnes ?

Visuel 🗳 L’écologie, grande absente des urnes ?

Nous avons Ă  So good le fâcheux dĂ©faut de ne pas ĂŞtre devins, dĂ©faut qui devient particulièrement embĂŞtant quand on sait qu’un Ă©vènement très important s’apprĂŞte Ă  se dĂ©rouler entre l’heure de bouclage de cette newsletter, le vendredi après-midi, et son envoi, le lundi matin. En l’occurrence, le premier tour de l’élection prĂ©sidentielle a eu lieu ce dimanche. Si nous ne sommes pas devins, nous sommes observateurs. Surtout quand il s’agit du changement climatique et du temps qu’on lui consacre.

Nous avons regardĂ© avec attention l’émission sur France 2 ElysĂ©e 2022 le 31 mars dernier. Sur une Ă©mission de 3 heures rĂ©unissant six candidats Ă  la prĂ©sidentielle, seule une minute Ă  Ă©tĂ© consacrĂ©e Ă  parler de l’écologie. En outre, entre le 14 et le 20 mars, le baromètre du temps de campagne consacrĂ© Ă  l’environnement publiĂ© par l’Affaire du Siècle a rĂ©vĂ©lĂ© que les questions climatiques occupaient seulement 5,53% de l’Ă©lection prĂ©sidentielle (interviews, temps de parole, publications rĂ©seaux sociaux des candidats, etc…). En fĂ©vrier, ce chiffre n’était que de 2,7%.

Après tout, ce n’est pas comme si le GIEC venait de sortir le troisième volet de son rapport dans lequel sont dĂ©taillĂ©es les mesures nĂ©cessaires pour rĂ©duire le rĂ©chauffement climatique et Ă©viter l’apocalypse. Ah… si. Il y est prĂ©cisĂ© que les choix que nous ferons d’ici les trois prochaines annĂ©es seront dĂ©terminants dans la qualitĂ© de notre avenir. Sachant que celui ou celle qui sera Ă©lu Ă  l’issue de cette prĂ©sidentielle aura tout juste dĂ©passĂ© la moitiĂ© de son mandat quand il sera trop tard pour agir, on a de quoi s’inquiĂ©ter. 

Mais chez So good, nous sommes Ă©galement optimistes. Pas aveuglĂ©ment, attention. Aucun d’entre nous ne croit que d’ici le premier tour, tous les candidats Ă  la prĂ©sidentielle lanceront des marathons twitch lors desquels ils liront les presque 8 000 pages du dernier rapport du GIEC. Non, notre optimisme n’est pas le rĂ©sultat d’une confiance envers les candidats. Au contraire, c’est Ă  cause d’eux qu’on se retrouve Ă  la remettre en cause. Ă€ la place, quand on ne veut pas dĂ©primer, on pense Ă  vous. On regarde les centaines de projets, d’associations et d’initiatives que vous nous avez envoyĂ©s et que vous retrouvez toute les semaines dans la rubrique “au coin de la rue” ci-dessous. On relit aussi parfois notre magazine (pssst, le dernier numĂ©ro est en kiosque !) pour lire les histoires et s’inspirer de ceux qui consacrent presque 100% de leur temps de parole et de leurs actions Ă  rendre le monde meilleur. Alors Ă  l’attention des candidats restants : prenez-en note ! Prenez conscience des engagements, parlez-en ne serait-ce qu’un tout petit peu et faites qu’on puisse Ă  nouveau vous faire confiance.