09.05.22

California so green

Visuel California so green

C’est donc possible. Le mardi 30 avril dernier, pendant une quinzaine de minutes, la Californie était alimentée à 100% par de l’énergie renouvelable. Si l’exploit n’a duré qu’un court instant en pleine après-midi quand la demande énergétique était relativement basse, c’est tout de même un immense pas en avant pour l’État qui s’est imposé l’objectif d’atteindre 100% d’énergie renouvelable d’ici 2045. Depuis quelques années, la Californie se rapproche doucement mais très sûrement de cet objectif. Par exemple, en 2020, 59% de son énergie provenait d’origines renouvelables (solaire, éolien, géothermique) ou sans-emissions carbones (hydroélectrique et nucléaire). Atteindre la barre des 100% est d’autant plus impressionnant quand on sait que la Californie est la cinquième puissance économique mondiale. On peut donc y arriver ! 

Bien évidemment, la prouesse écologique reste largement symbolique, mais les symboles n’ont jamais fait de mal à personne. Notamment quand, ici en Europe, les interrogations sur notre avenir énergétique occupent les esprits : d’une part à cause du réchauffement climatique, mais aussi par rapport aux conséquences de la guerre menée en Ukraine par la Russie. Alors quand on voit que la Californie peut y arriver brièvement, on se dit que nous aussi. On peut espérer que les Danois accélèrent l’installation de leurs immenses parcs d’éoliennes dans la Mer du nord, que les Français qui peuvent se le permettre profitent des aides mises en place par le gouvernement pour la rénovation énergétique de leurs logements et que, au vu de la météo qu’il va y avoir la semaine prochaine, on blinde les toits du pays de panneaux solaires. (on sait, c’est plus compliqué que ça malheureusement)

Et d’ailleurs, en parlant de beau temps, si on se fie à Météo France, vous devriez être en train de lire cette newsletter sous un beau soleil de printemps. Et vu qu’elle est courte, et que lire sur un écran au soleil c’est pas toujours évident, on aimerait vous rappeler qu’il n’y a rien de mieux pour profiter du beau temps que lire le dernier magazine de So good qui est toujours disponible en kiosque

Dedans vous découvrirez 25 enfants incroyables qui essaient de sauver le monde, tenant tête à l’ONU à propos du climat, luttant contre le harcèlement sexuel ou réunissant des milliers de denrées pour les sans-abris.  Vous irez aussi en Ukraine, partir à la rencontre de celles et ceux qui risquent leur vie pour sauvegarder le patrimoine et les œuvres d’art. Au programme encore, des clubs de foot pour personnes en situation de handicap, qui cartonnent en Irak, un portrait de la star des policiers antifascistes au Brésil ou la mobilisation contre les mariages forcés au Kirghizistan.